fbpx

L’effet Bohr et la respiration : la vérité surprenante sur la façon de mieux respirer

L'effet Bohr et la respiration : la vérité surprenante sur la façon de mieux respirer

Saviez-vous que moins vous respirez, mieux vous respirez ?

Cela peut paraître étrange, mais c’est vrai !

L’effet Bohr est un processus physiologique qui affecte la saturation en oxygène du sang artériel.

Lorsque vous inspirez trop et que vous n’expirez pas assez, vos cellules reçoivent moins d’oxygène et vous étouffez.

Fait intéressant, nous savons maintenant que moins vous respirez, plus votre respiration s’améliore.

C’est exactement ce que le pranayama et le yoga conseillent depuis des milliers d’années en apprenant à respirer plus lentement et à se concentrer sur les expirations.

Problèmes respiratoires et essoufflement : un problème courant pour beaucoup

L’essoufflement qui vous fait vous arrêter et haleter est souvent le signe d’un manque d’oxygène dans vos poumons.

Mais saviez-vous qu’au moins 10 % de la population est touchée par l’essoufflement ?

C’est un chiffre étonnamment élevé, et selon moi il ne va faire qu’empirer.

Ce phénomène peut être causé par de nombreux facteurs, notamment l’asthme et la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Mais de plus en plus de personnes respirent mal en raison du stress.

Lorsque nous sommes stressés nous respirons trop ou trop vite, c’est ce qu’on appelle l’hyperventilation, cela peut conduire à tous les problèmes respiratoires.

La respiration est une chose que nous considérons comme acquise, mais il s’agit en fait d’un processus complexe qui peut être facilement perturbé.

La bonne nouvelle, c’est qu’il y a des choses que vous pouvez faire pour améliorer votre respiration, et nous allons en explorer quelques-unes dans cet article.

Qu’est ce que l’effet bohr ?

L’effet bohr est un terme utilisé pour décrire la façon dont les molécules d’oxygène se lient plus ou moins à votre sang, à l’hémoglobine.

Ce processus de liaison permet à l’oxygène à être transporté dans tout le corps pour se diffuser vers vos cellules.

L’effet Bohr augmente lorsque l’hémoglobine est exposée à de haut niveaux de dioxyde de carbone (CO2) et de faibles niveaux d’oxygène (02).

Cette combinaison fait que l’hémoglobine libère des molécules d’oxygène, qui se lient ensuite encore plus aux globules rouges voisins qui acheminent l’oxygène partout où vous en avez besoin.

L’effet Bohr et son impact sur la respiration : comment il affecte vos niveaux d’oxygène

Comprenez donc que plus vous respirez vîte et superficiellement comme un asthmatique ou un spasmophile lors d’une crise, plus votre taux d’oxygène augmente, car vous hyperventilez.

Et plus vous hyperventilez plus votre taux de CO2 diminue car vous expirez de moins en moins… oui car quand vous hyperventilez, vous vous remplissez continuellement d’air en expirant peu.

Et donc pendant ce temps vous augmentez aussi votre niveau d’oxygène !

Mais ça ne veut pas dire que vous absorbez mieux l’oxygène, au contraire.

Selon l’effet bohr dans cette situation vos cellules absorbent moins d’oxygène et plus vous hyperventilez, plus vous suffoquez.

Surprenant, non ?

En revanche si vous reprenez le contrôle de votre expiration, en expirant plus et plus longtemps, vos cellules absorberont mieux l’oxygène et vous respirerez mieux.

Alors, comment pouvez-vous concrètement profiter de l’effet bohr ?

L’effet Bohr, la respiration et l’équilibre acido-basique sont liés !

Lors de l’inspiration, l’oxygène pénètre dans les poumons et traverse les bronches pour atteindre les alvéoles, de minuscules sacs d’air qui entourent les vaisseaux sanguins dans les poumons.

L’oxygène se diffuse ensuite dans ces vaisseaux sanguins et est transporté dans tout le corps où il est combiné au dioxyde de carbone (CO2) pour produire de l’énergie.

L’effet Bohr explique comment cet équilibre entre O2 et CO2 est aussi relié à l’équilibre acido-basique du corps (inflammation).

En fait, l’effet bohr démontre comment la respiration peut être utilisée pour maintenir l’équilibre acido-basique dans le corps.

  • Lorsque nous expirons du dioxyde de carbone (CO2), notre sang devient plus acide ;
  • lorsque nous inspirons de l’oxygène (O2), notre sang devient plus alcalin ou basique.

Cette modification du pH est appelée compensation respiratoire

Lorsque les niveaux de CO2 augmentent dans nos poumons et dans la circulation sanguine, les ions bicarbonate se déplacent dans les globules rouges pour neutraliser l’excès d’acidité (c’est-à-dire abaisser le pH).

À l’inverse, lorsque le taux d’oxygène augmente dans nos poumons et dans le sang, l’acide carbonique se reconvertit en ions bicarbonate qui quittent alors les globules rouges pour neutraliser l’excès d’alcalinité (c’est-à-dire pour augmenter le pH).

Ce déséquilibre peut donc autant se produire si vous hyperventiler trop tous les jours ou si vous hypoventiler.

Donc vous comprenez à quel point la respiration est un bon moyen de maintenir un équilibre.

Et plutôt que d’acheter des complétements très cher en magasin bio, il faut déjà apprendre à respirer pour retrouver l’équilibre acido-basique !

Cela vous donne donc deux bonnes raisons d’apprendre à mieux respirer :

  1. faire des économies
  2. et diminuer les inflammations dans votre corps.

L’effet Bohr a été découvert par Christian Bohr

L’effet Bohr a été découvert en 1904 par Christian Bohr, qui était un médecin danois et professeur à l’université de Copenhague.

Ces expériences l’ont amené à conclure que les niveaux de CO2 dans notre sang affectent le rythme respiratoire en nous incitant à respirer plus ou moins vite selon que nous avons trop ou pas assez de CO2 dans le sang.

L’effet Bohr en action : pourquoi les exercices de respiration peuvent vous aider à mieux dormir

Si vous respirez par le nez en expirant lentement et doucement, la concentration de CO2 va naturellement augmenter ce qui a un effet calmant sur le corps et l’esprit.

Une des raisons est si l’on hyperventile trop le rapport oxygène/dioxyde de carbone rend notre sang plus acide, ce qui nous rend plus éveillés.

À l’inverse, lorsque nous expirons plus, notre sang devient plus alcalin, ce qui a un effet apaisant sur le corps.

C’est pourquoi la respiration peut améliorer le sommeil en nous calmant, ce qui nous prépare à dormir.

La prochaine fois que vous aurez du mal à vous endormir, essayez de faire quelques exercices de respiration et voyez si cela ne vous aidera pas à vous laisser aller à un sommeil paisible.

Comment améliorer votre respiration pour une meilleure absorption d’oxygène

En simplifiant beaucoup on peut dire que l’effet Bohr est un donc un phénomène qui indique que le sang est mieux à même d’absorber l’oxygène des poumons lorsqu’une personne expire, par opposition à lorsqu’elle inspire (trop).

Il y a plusieurs choses qu’une personne peut faire pour améliorer sa respiration, notamment en expirant plus efficacement :

  • Tout d’abord, il est important de pratiquer régulièrement des exercices de respiration du ventre et du diaphragme pour bien étirer et renforcer ce muscle de la respiration.
  • Il faut combiner cela avec des entrainements spécifiques où l’on ira chercher des respirations complètes, lentes et profondes.
  • Enfin, il est également important de se concentrer sur l’expiration complète lors de tout type d’activité physique.

Souvent, les gens respirent superficiellement et retiennent leur souffle lorsqu’ils font des efforts, mais cela peut en fait rendre plus difficile l’apport d’oxygène au corps.

  • En expirant complètement cela va aider le sang à absorber plus efficacement l’oxygène des poumons.

Les recherches du Docteur Bohr indique aussi que les poumons sont plus efficaces dans l’échange d’oxygène lorsque le volume courant est inférieur à la normale.

  • Un moyen simple d’y parvenir est de se concentrer sur l’expiration plutôt que sur l’inspiration, et de réduire le volume d’air inspiré.

Cela signifie que nous pouvons améliorer notre capacité à absorber l’oxygène en modifiant simplement notre mode de respiration grâce à un entrainement spécifique.

Comment améliorer votre santé en vous entraînant à expirer correctement ?

La plupart des gens respirent de façon superficielle et irrégulière, ce qui peut entraîner à terme un certain nombre de problèmes de santé.

S’entraîner à expirer correctement peut contribuer à améliorer votre santé et votre bien-être général.

La respiration ventrale pour apprendre à expirer complètement.

Pour ce faire, allongez-vous sur le dos et placez une main sur votre ventre.

Lorsque vous expirez, concentrez-vous sur l’expulsion de tout l’air de vos poumons.

Vous devriez sentir les muscles de votre estomac se contracter pendant que vous faites cela.

Une fois que vous aurez maîtrisé cette technique, vous pourrez commencer à faire des exercices pour faciliter l’expiration dans la vie quotidienne.

Essayez la respiration ralentie.

Cela consiste à inspirer par le nez en comptant jusqu’à 5, puis à expirer par la bouche en comptant jusqu’à 10.

En faisant cela plusieurs fois par jour, vous pouvez améliorer votre capacité pulmonaire et votre résistance à l’augmentation du CO2.

Expirer correctement peut demander un peu d’entraînement, mais l’effort en vaut la peine !

Avec de la pratique, vous serez en mesure d’expirer correctement et facilement dans la vie de tous les jours sans vous en rendre compte.

Comment améliorer vos habitudes respiratoires pour une meilleure santé et de meilleures performances

1. Faites un effort conscient pour respirer profondément à partir de votre ventre plutôt que de votre poitrine.

2. Faites régulièrement de l’exercice.

3. Évitez de fumer et de vous exposer à la fumée secondaire et limitez votre exposition à la pollution atmosphérique.

4. Buvez beaucoup de liquides pour rester hydraté ce qui facilite l’évacuation des sécrétions par les poumons.

5. Faites attention à votre posture. Une mauvaise posture peut contribuer à une respiration superficielle.

Comment l’effet Bohr peut précisément aider les personnes souffrant de problèmes respiratoires

L’effet Bohr est un phénomène qui peut avoir un impact profond sur les personnes souffrant de problèmes respiratoires.

En apprenant à respirer lentement et à bien expirer, les personnes souffrant de problèmes respiratoires peuvent profiter de l’effet Bohr et augmenter leur absorption d’oxygène.

Ce faisant, elles peuvent améliorer leur fonction respiratoire et bénéficier d’une meilleure qualité de vie.

Conclusion : l’effet Bohr est un phénomène fascinant qui a un impact profond sur votre respiration

En comprenant comment fonctionne l’effet Bohr, nous pouvons prendre des mesures pour améliorer notre respiration et rester en bonne santé.

Si vous faites partie des 10 % de personnes qui souffrent d’essoufflement, ne vous inquiétez pas – il existe de l’aide !

Prenez rendez-vous pour un coaching respiratoire avec moi et je travaillerai avec vous pour élaborer un plan qui vous aidera à respirer plus facilement, à moins stresser et à mieux dormir.

En outre, le fait de suivre les conseils de cet article devrait vous aider à rester en bonne santé et à améliorer la qualité générale de votre respiration.

Merci de votre lecture !

Diminuer votre stress grâce à la respiration

Prête ou prêt à pratiquer ? Inscrivez-vous à ma formation gratuite sur la respiration et découvrez l’essence de ma méthode.

Vous avez aimé mes conseils ? Partagez 👍:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.